Examen clinique

Le déroulement d’un examen clinique

L’examen clinique est une étape importante dans la consultation podologique. Elle permet l’étude posturale du patient dans sa globalité, dans le but de fabriquer une paire de semelles orthopédiques et de donner d’éventuels conseils.

9

Interrogatoire

L’interrogatoire est peut-être l’étape la plus importante d’une consultation. Au cours de celui-ci, le patient décrira précisément le motif de sa venue (douleur, gêne, usure inhabituelle des chaussures, simple check-up, etc.) et différentes informations sur ce dernier afin de le préciser.

9

Examen en décharge

L’examen en décharge se fait généralement sur une table d’examen, allongé. Le praticien observera alors avec précision la région mise en cause, en examinant les tissus qui la composent que ce soit la peau (par simple observation à l’oeil nu), les tissus sous-cutanés par palpation plus ou moins profonde en fonction de l’élément recherché (ligaments, tendons, corps musculaires, etc.) et les articulations aux alentours (amplitudes articulaires, limitations, éléments péri-articulaires, etc.). Ne soyez pas étonné si le podologue examine une autre région. En effet, le praticien considère le patient dans son ensemble, comme un empilement de pièces formant un tout, reliées et interagissant entre elles, dont la dysfonction d’une peut entraîner la dysfonction d’une autre à distance.

9

Examen en charge

L’examen en charge consiste en une première visualisation du corps debout. Cette première approche se fait en statique,  sur un podoscope (plateforme avec jeu de miroirs permettant d’observer les appuis plantaires). Le praticien visualise la posture du patient, du vertex (haut du crâne) jusqu’aux pieds, afin de déceler d’éventuelles déviations ou asymétries, sur tous les plans (face, profils et de dos). Le podologue visualise ensuite les appuis plantaires du patient afin d’avoir un premier aperçu d’un éventuel trouble statique.

La visualisation plus précise des empreintes se fait sur une plateforme baropodométrique. En plus des points d’appuis, celle-ci permet de révéler d’autres informations permettant de comprendre le schéma corporel.

9

Examen dynamique

L’examen dynamique reste l’étape la plus importante, en effet les semelles ne seront efficaces qu’à la marche, c’est pourquoi cet examen est prépondérant. L’étude de la marche doit se faire sur plusieurs pas pour qu’elle puisse être la plus physiologique possible et se rapproche de la démarche habituelle du patient. Le praticien examinera la aussi la foulée de face, de profils et de dos.

Le podologue pourra s’aider d’un tapis de course afin de visualiser les éventuelles déviations observées de dos, de profils et de face. Les capteurs qui y sont associés permettent de faire le rapprochement entre la démarche et les appuis plantaires visionnés sur ordinateur.

Enfin, l’examen peut être poursuivi, surtout chez le sportif par d’autres examens complémentaires.

Articles récents

Catégories

Archives

Commentaires récents

    Prenez votre rendez-vous en ligne